Cameroun : le président Paul Biya reçu à l'Elysée par François Hollande


Mercredi 30 janvier 2013 François Hollande président de la république française accueillait au palais de l’Elysée Paul Biya, président du Cameroun.

1accd67575b40e26fff4ad48a6e020e1e652a8df.jpg

François Hollande accueillant Paul Biya @ photo présidence de la république française

Au cours de cette rencontre d’environ une heure, le président Biya a précisé que le Cameroun  n'avait "pas de problèmes de droits de l'Homme", notamment sur le sort d’un ressortissant français croupissant en prison depuis plus de 15 années en ajoutant "Les camerounais sont parmi les africains les plus libres", faisant valoir la publication de près de 30 journaux ainsi que la présence de 200 partis politiques au Cameroun. "Il n'y a pas de tortures, il n'y a pas de disparitions", a-t-il insisté.

a688486ed2a4c95006bf431f897e2d1db3f0e0be.jpg

Lors de la rencontre au palais de l'Elysée @photo présidence de la république française

Michel Atangana, né au Cameroun et naturalisé français en 1988 à la suite de son mariage avec une française, a été condamné à 15 ans de prison en 1997 pour détournement de fonds. A l'issue de sa première peine, en 2012, il a été rejugé et condamné à 20 ans de réclusion supplémentaires.

Interrogé sur l'homosexualité, toujours considérée comme un délit au Cameroun, le président Paul Biya a observé que "les esprits peuvent évoluer dans un sens ou dans un autre" même si "actuellement c'est un délit".

Paul Biya, âgé de 80 ans est au pouvoir depuis plus de 30 années et a été réélu pour un mandat de 7 années en octobre 2011. Sur le perron du palais de l’Elysée il a déclaré "Je tiens à remercier mes compatriotes qui m'ont élu à près de 80%. Je ne suis pas au pouvoir par la force, c'est le peuple camerounais qui m'a élu au milieu de 20 ou 30 autres candidats" ajoutant: "Évidemment, personne n'est éternel mais ce qui me préoccupe maintenant c'est de conduire mon mandat et tenir les engagements que j'ai pris".