Michel Djotodia a prêté serment à Bangui

michel-djotodia.jpg

Michel Djotodia, président du Centrafrique 

Michel Djotodia, ancien chef rebelle de la coalition de la Séléka ayant renversé le dimanche 24 mars 2013 le régime du président François Bozizé, lui-même arrivé par un coup d’état le 15 mars 2003 soit dix ans plus tôt, a prêté serment ce dimanche 18 aout 2013 et devient de fait le 6e président du Centrafrique. Cette prestation de serment ouvre officiellement une période de transition de 18 mois pour conduire à des élections libres alors que le pays vit quotidiennement dans la violence et l’insécurité sans omettre la situation humanitaire et alimentaire.

Cette cérémonie s’est déroulée à l’assemblée nationale en présence d’Idriss Déby Itno président de la république du Tchad et par ailleurs président en exercice de la communauté économique des états d’Afrique centrale – CEEAC – et de Denis Sassou N’Guesso président de la république du Congo Brazzaville.

Le président du Centrafrique a déclaré "Moi, Michel Djotodia Am Non Droko, je jure devant Dieu et devant la nation, d'observer scrupuleusement la charte constitutionnelle de transition, de garantir l'indépendance et la pérennité de la république, de sauvegarder l'intégrité du territoire, de préserver la paix, de consolider l'unité nationale, d'assurer le bien-être du peuple centrafricain, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge, sans aucune considération d'ordre ethnique, régional, religieux et professionnel".

Le dispositif institutionnel global de transition est officiellement installé