Congo : Messages ambigus aux abonnés de MTN et Airtel

Le camp de Denis Sassou-Nguesso, président de la république du Congo, vient d’engager une campagne de communication assez particulière, à la veille du référendum prévu le 25 octobre 2015. Depuis quelques jours, les opérateurs de téléphonie Airtel Congo et MTN Congo envoient le message suivant dans le téléphone de leurs abonnés : "Que la paix, la sécurité et la stabilité ne soient perturbées, sous aucun prétexte". Des usagers ont déjà reçu plusieurs fois ce SMS signé du président Denis Sassou-Nguesso. Mais cette campagne de communication est dénoncée par le collectif "Tournons la page-Congo" qui regroupe près de 12 organisations de la société civile. Ce collectif a d’ailleurs publié une déclaration ce 13 octobre 2015, dans laquelle il accuse le président Sassou-Nguesso de tentative d’intimidation du peuple congolais.

Jusqu’ici, ni le camp du président ni les sociétés de téléphonie n’ont réagi aux questions que pose cette campagne. Dans tous les cas, le SMS est un moyen de marketing qui n’est en rien nouveau. Et même qu’il est souvent sollicité pour des communications politiques. Le référendum du 25 octobre 2015 porte sur la modification constitutionnelle par laquelle le président Denis Sassou-Nguesso peut briguer un 3e mandat en 2016. Des manifestations populaires se sont déroulées au Congo pour dénoncer le projet du président Sassou-Nguesso. Alors que la campagne référendaire est ouverte, le débat oppose les partisans du changement constitutionnel aux détracteurs de ce projet de loi.

Le 16 octobre 2015

Sassou nguesso 2

Denis Sassou Nguesso