La France accusée par Al Qaida de génocide contre les musulmans du Centrafrique

"C'est la France qui prend en charge l'anéantissement des musulmans en Centrafrique, au nom du nettoyage religieux", a affirmé dans une vidéo mise en ligne sur internet Nasr Bin Ali Alanesi, un responsable d'Al Qaida au Yémen et revendiquant les attentats de Paris, contre Charlie Hebdo. Des images de l'opération Sangaris en Centrafrique sont apparues dans la vidéo.

Toujours dans cette vidéo il est indiqué "En ce qui concerne la sainte bataille de Paris : nous, l'organisation Al-Qaida du djihad dans la péninsule arabique, revendiquons notre responsabilité dans cette opération comme vengeance pour le messager d'Allah. Nous précisons à l'oumma  c'est à dire la communauté des croyants que ceux qui ont choisi la cible, planifier l'opération et qui l'ont financée sont la direction de l'organisation. En conformité avec la volonté d'Allah et de son messager. Et sous les ordres de notre émir général, le généreux cheikh Ayman Bin Al-Zawahiri, respectant la volonté du cheikh Oussama Ben Laden. En coordination avec le commandant Anwar Al-Awlaki, qui aura menacé l'Occident durant sa vie et après son martyre".