CONGO : Communiqué de la CCI de Brazzaville

congo.gifCommuniqué de la Chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture et des métiers

de Brazzaville - Congo 

Le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers de Brazzaville et de la Conférence Permanente des Chambres de Commerce du Congo a présidé le premier Conseil d’Administration du Centre de Médiation et d’Arbitrage du Congo -CEMACO-, marquant sa création, le vendredi 27 janvier 2012 au siège de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers de Brazzaville. Etant donné que la République du Congo devient de plus en plus une plate-forme économique attrayante des acteurs économiques et bailleurs de fonds dans la sous-région de l’Afrique Centrale.

Trois points ont fait l’objet de la délibération en l’occurrence l’adoption des textes fondateurs (Statuts et Règlement de procédure, barème de frais) ; la nomination des membres du Comité de supervision, des premiers arbitres et médiateurs et le chronogramme des activités entre autres le lancement officiel du Centre de Médiation et d’Arbitrage du Congo -CEMACO-, la formation des arbitres et médiateurs et la mise en place des secrétariats greffe.

Les Administrateurs ont adopté après débat les Statuts et Règlement de procédure et le barème des frais ; la nomination des superviseurs, des médiateurs et arbitres sur proposition des experts de l’Union Européenne a été adoptée avec amendement.

Puis les administrateurs ont pris acte de la création du Centre de Médiation et d’Arbitrage du Congo -CEMACO- avec des amendements consistant à l’organisation des sessions de formation sur le fonctionnement des Centres de Médiation et d’Arbitrage du Congo -CEMACO- destinée aux médiateurs et arbitres ; aux Présidents, Secrétaires Généraux et Directeurs Généraux des Chambres de Commerce, des Chefs d’Entreprise, des Commerçants, des Industriels et des Artisans. Vu l’importance du rôle d’interface que joue ce Centre entre la Chambre de Commerce et le Ministère de la Justice.

La Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers de Brazzaville constitue l’interface entre les pouvoirs publics et le secteur privé. Elle a entre autres les missions de défense et de représentation des intérêts commerciaux, industriels, agricole, miniers, énergétiques, forestiers, halieutiques, artisanaux, des métiers, des services ; de la promotion du commerce intérieur ; d’assistance et de conseil ; de formation et de perfectionnement des acteurs économiques.

Fait à Brazzaville, le 27 janvier 2012