Prestation de serment des membres de la cour constitutionnelle

Les membres de la cour constitutionnelle de transition en Centrafrique ont prêté serment vendredi 16 août  2013 à Bangui précédent l’investiture celle du président de la transition, Michel Djotodia, prévue pour ce dimanche 18 aout 2013. La période de transition est prévue normalement pour une durée de 18 à 24 mois.

Devant Alexandre Ferdinand Nguéndet, président du conseil national de transisition – CNT - les 9 juges de la cour constitutionnelle, à l’appel de leur nom, passent et prêtent serment. Alexandre Ferdinanf Nguéndet a déclaré "Le peuple centrafricain attend de cette cour constitutionnelle de transition de tout mettre en œuvre, pour qu’à l’issue des élections, les choses se passent conformément aux volontés du peuple. Si un candidat est élu, la Cour constitutionnelle doit dire le droit conformément au suffrage exprimé par le peuple centrafricain. Si elle ne fait pas son travail, le Centrafrique risque de replonger dans les erreurs du passé".

Zacharie Ndouba, président de la cour constitutionnel est aussi de l’avis du président du CNT et a ajouté que "a transition commence à courir à partir de la prestation de serment du président de transition. Le chef d’état va prêter serment, ensuite nous allons gérer cette période de transition et nous sommes les juges à la cour constitutionnelle pour la période de la transition".

Les juges constitutionnels sont désignés pour la durée de la transition. Ils sont irrévocables et inamovibles, d’après l’article 81 de la charte constitutionnelle. Les juges devront aussi valider les résultats des élections à la fin de la période de transition