Sanctions contre Airtel Congo et MTN Congo

Les opérateurs de téléphonie mobile Airtel Congo et MTN Congo viennent  une nouvelle fois d’être sanctionnés pour mauvaise qualité de service.  La durée de leur licence télécom 2G et 3G, courant sur 15 années, a été réduite d'une année. Cette sanction, selon l'agence de régulation des postes et des communications électroniques –ARPCE- du Congo, fait suite à l’échec des deux opérateurs à fournir un service de qualité satisfaisante suite aux tests effectués par le régulateur télécom durant un mois.

Ces tests avaient pour objectif d’évaluer la qualité des services après une année accordée depuis avril 2014 aux deux sociétés pour se conformer aux indicateurs clés de performance.

Yves Castanou, directeur général de l’ARPCE a déclaré au cours d’une conférence de presse en date du  6 août 2015, que "la qualité des réseaux des opérateurs Airtel Congo et MTN Congo n'est pas toujours satisfaisante au regard des standards internationaux, particulièrement sur la qualité de l'audition".  Pour mémoire en février 2015, Yves Castanou avait mis les deux sociétés télécoms en garde de nouvelles sanctions si elles échouaient à se conformer aux obligations de fourniture d’une qualité de service irréprochable en république du Congo, comme exigé à la lecture du cahier des charges. La réduction de la durée de licence d’Airtel et de MTN d’une année fait suite à l’amende globale de plus de 2 milliards de Fcfa infligée aux deux fournisseurs de services télécoms en avril 2014 représentant 1% du chiffre d’affaires par société.

Le 7 aout 2015