Le Pape François reçoit les évêques du Centrafrique

Vatican 2Le Pape François a reçu vendredi 15 mai 2015 au cours de la matinée au Vatican l’ensemble des membres de la conférence épiscopale du Centrafrique en visite ad limina avec à la tête de la délégation Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui.

Les eveques du centrafrique chez le pape francois

Le Pape François a déclaré aux évêques : "Je voudrais que vous transmettiez au peuple de Centrafrique tout entier l’assurance de ma proximité. Je sais les souffrances qu’il a vécues et qu’il vit encore, ainsi que les innombrables témoignages de foi et de fidélité que les chrétiens ont rendue au Christ ressuscité en de multiples occasions. Je suis particulièrement sensible à tout ce que vos communautés ont fait en faveur des personnes victimes des violences et des réfugiés"  en ajoutant  "C’est lorsque le mal et la mort semblent triompher que l’espérance d’un renouveau fondé sur le Christ se fait jour. C’est quand la haine et la violence se déchaînent, que nous sommes appelés à répondre par le pardon et l’amour. Si, hélas, il n’en a pas toujours été ainsi dans les évènements récents que vous avez connu, c’est bien le signe que l’évangile n’a pas encore partout pénétré profondément le cœur du peuple de Dieu, au point d’en changer les réflexes et les comportements."

Puiser son courage dans la foi ; assurer une formation authentique aux valeurs et rester des guides intrépides puisant dans la force de l’évangile : le Pape a recommandé aux évêques de Centrafrique de rester des témoins du dialogue, de paix et de concorde.

Le Pape a enfin demandé aux évêques de Centrafrique de rester proches de leurs prêtres, de les soutenir tout en veillant à ce qu’ils ne dévient pas de leur mission sans hésiter à sanctionner quand cela est nécessaire. Le Pape a appelé à une pastorale qui soutienne les familles, lieu privilégié de l’annonce de la foi et berceau des vocations mais "qui sont les premières victimes des violences et qui sont trop souvent déstabilisées ou détruites en raison de l’éloignement d’un membre, d’un deuil, de la pauvreté, de discordes, de séparations. Je leur exprime ma proximité et mon affection", a conclu le Pape qui a imparti sa bénédiction à la nation du Centrafrique.

Le Pape François a programmé un voyage en Centrafrique au cours de l'année 2015.