Décès du général Jules Bernard Ouandé

Le général Jules Bernard Ouandé fut nommé le 5 janvier 2013 en remplacement du général Guillaume Lapo qui n’avait plus la confiance du président François Bozizé. Il fut ainsi le dernier chef d’état-major des forces armées du Centrafrique peu avant le coupe d'état du dimanche 24 mars 2013, date du renversement du régime Bozizé par la coalition Séléka.  Il fut aussi l’avant dernier de leur promotion de sortie de l’école spéciale de formation des officiers d’active -ESFOA- de Bouar dont  le général président François Bozizé était le dernier. Très proche de Bozizé et son complice pour les basses besognes, Jules Bernard Ouandé fut plusieurs fois ministre dans des différents gouvernements, notamment à la sécurité publique et l’administration du territoire où il s’était surtout fait remarquer par ses sorties nocturnes d'ivrogne. Il fut également "élu" député du 8e arrondissement de Bangui lors de la mascarade électorale de janvier 2011.

Le 1er novembre 2014