Afrique du Sud : l'artillerie lourde a été sortie par Catherine Samba-Panza

Catherine Samba-Panza présidente de la transition du Centrafrique a été invitée par les responsables de l’Union africaine au 25e sommet à  prendre part à ces assises comme simple observatrice. Il est a souligné que la présidente Catherine Samba-Panza n'aura pas droit à la parole au cours des séances plénières en raison de la suspension du Centafrique auprès de l'Union africaine. En clair : elle écoute et observe et c'était clairement stipulé sur l'invitation selon des sources de la présidence de la république du Centrafrique.  Le sommet étant consacré à l'autonomisation de la femme, donc il était logique qu'elle soit invitée comme observatrice.

En parfaite joueuse d'échec Catherine Samba-Panza a organisé une réunion vendredi 12 juin 2015 de haut niveau pour plaider la cause du Centrafrique pays de tous les paradoxes ou différentes personnalités assistaient à cette réunion. D'après la garde rapprochée de Catherine Samba-Panza,  "Elle est ici comme observatrice mais elle n’est pas restée les deux pieds dans le même sabot, sautant sur l’occasion afin de  lancer des alertes fortes sur le plan diplomatique". L'artillerie lourde est "de sortie" avec Catherine Samba-Panza .

Le Centrafrique a été suspendu de l’Union africaine après le coup d’état de la Séléka du dimanche 24 mars 2013. La CEEAC  a fixé la fin de la transition au 25 décembre 2015.

Le 12 juin 2015