Bangui : l'invitation de Samba-Panza, boycottée

Des groupes armés et près de 12 de formations politiques, notamment l'Union pour la paix en Centrafrique –UPC- liée à l'ancienne Séléka, une milice majoritairement musulmane, boycottent la concertation organisée cette semaine par Catherine Samba-Panza dont l’objectif est de rétablir le dialogue en Centrafrique. Initiative qui arrive trop tard ! Le parti centrafricain pour l'unité et le développement -PCUD-, lié à la milice chrétienne anti-balaka, a déclaré qu'il ne participerait pas aux réunions. Les élections législatives et l’élection présidentielle normalement prévues dimanche 18 octobre 2015, devraient être repoussées en raison de problèmes logistiques et de la situation sécuritaire. "Nous refusons catégoriquement ces réunions organisées par un gouvernement clanique, sectaire et incompétent", a déclaré Ahmat Nejad, membre de l'UPC, à propos des concertations qui se sont ouvertes mardi 13 octobre 2015 à Bangui.  A suivre…

Le 15 octobre 2015