Communiqué du président du CNT

Message d’Alexandre Ferdinand N’Guendet, président du CNT suite aux évènements du des 3e et 5e arrondissements de Bangui

Pendant que la population centrafricaine est en train de conjuguer ses efforts pour consolider le vivre ensemble et raffermir la cohésion sociale et ce, dans la perspective des échéances électorales qui vont permettre définitivement à notre pays de retrouver la légalité constitutionnelle, les ennemis de la paix ont encore fait verser ce jour, le sang des compatriotes innocents vivant dans les 3e et 5e arrondissements de Bangui.

De source indépendante, on note déjà un lourd bilan provisoire de vingt compatriotes tués et d’une centaine de blessés. Le Parlement de transition par ma voix, condamne avec fermeté ces actes barbares assimilables aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Comment laisser en liberté les auteurs de tels assassinats ignobles et crapuleux?

Le Parlement de transition interpelle le gouvernement de transition qui a la charge régalienne de préserver la paix et de garantir la sécurité de nos compatriotes, à tout mettre en œuvre pour rétablir la sécurité et le calme dans les zones touchées.

Aussi, voudrais-je exhorter les forces de la MINUSCA ainsi que les éléments de la SANGARIS à s’assumer dans la plénitude afin de mettre hors d’état de nuire tous les malfaiteurs rencontrés lors de leurs patrouilles de routine.

 J’appelle toute la population au calme et à la retenue. Notre pays, la République Centrafricaine doit renaitre, les pleurs et la misère de ses enfants doivent cesser. Mes pensées vont aux familles endeuillées ainsi qu’à toutes les victimes durant ces moments de douleur et de tristesse.

Que Dieu bénisse la RCA et son Peuple –

Fait à Bangui le 26 Septembre 2015

Alexandre Ferdinand N’Guendet, président du CNT