Kamoun négocie avec les groupes armés

Mahamat Kamoun, premier ministre du Centrafrique a déclaré mercredi  3 juin 2015 des concertations avec les groupes armés responsables de l’insécurité en Centrafrique, afin d’étudier avec eux les modalités de la mise en œuvre de l’accord de démobilisation, désarmement, réinsertion et rapatriement –DDRR- signé à Bangui, en marge du forum national de réconciliation qui s’est tenu du 4 au 11 mai 2015. Le premier ministre Kamoun s’est entretenu séparément avec les représentants des deux branches de l’ancienne séléka. Le gouvernement et les partenaires au développement du Centrafrique doivent leur donner les moyens pour descendre sur le terrain, identifier les combattants et les cantonner, en vue du démarrage effectif du désarmement. Les responsables de l’ancienne séléka ont affirmé que si l’état du Centrafrique mettait à  leur disposition les moyens conséquents, les opérations de DDRR seraient rapides et les élections pourraient alors être organisées dans les plus brefs délais sur  l’ensemble du territoire du Centrafrique. Le premier ministre Kamoun doit discuter avec les 9 groupes armées avant de poursuivre les discussions avec les anti-balaka sans omettre les forces armées non combattantes.

3 juin 2015