Vous dites élections en Centrafrique ?

C’est bien connu ! Les promesses n’engagent que ceux qui les croient. Mais le pouvoir est agréable. Malgré des embuches, le pouvoir est du miel ! Le Centrafrique a promis l’organisation des élections avant le 31 décembre 2015….. Le Centrafrique s'était retrouvé en plein chaos après le renversement le dimanche 24 mars 2013 du président François Bozizé par Michel Djotodia, à la tête d'une rébellion à dominante musulmane, la Séléka. Catherine Samba-Panza, présidente de la transition est une proche de Michel Djotodia. D’ailleurs n’est-ce pas ce dernier qui l’avait nommée présidente de la délégation spéciale de la ville de Bangui ? Catherine Samba-Panza aime le pouvoir.

Manque d'argent,  mais pour qui ?

Une  puissante autorité de la sous-région d’Afrique centrale déclarait en privé : "Ah les centrafricains et les relations avec l’argent, ils ont tous un problème  C’est quelque chose". La plupart des responsables politiques centrafricains installés depuis 18 mois ont acquis maisons, appartements tant en Centrafrique qu'à l'étranger…. avec ouverture de comptes à l’étranger.

"Une transition qui dure,  n'est plus une transition" A ce jour ce sont près de 75 candidats recensés à l’élection présidentielle.  Avec l’autorité nationale des élections – ANE - que tout le monde appelle par le sigle ANE, on peut penser qu’il y a pléthore d’ânes….. S’il y a des limites à l’intelligence, l’ânerie est à perte de vue.

A suivre....

29 mai 2015