Jean-Jacques Demafouth inculpé

demafouth-jean-jacques-copie-5.jpg

Jean-Jacques Demafouth

Jean-Jacques Demafouth, chef de la principale ancienne rebellion de Centrafrique, armée populaire pour la restauration de la démocratie - APRD -  incarcéré depuis le 7 janvier 2012, a été présenté à un juge d'instruction qui l'a inculpé d'atteinte à la sûreté intérieure de l'état, selon son avocat Maître Mathias-Barthélémy Morouba.

D'après Me Mathias-Barthélémy Morouba  "cette inculpation a été faite en dehors du délai légal de garde à vue. Ce qui est une violation du droit, et pire encore il est toujours détenu à la section recherches et investigations de la gendarmerie de Bangui - SRI-.qui a souligné que le frère de Jean-Jacques Demafouth, "Ousmane Baboua qui venait lui rendre visite le 9 janvier 2012 et qui a été arrêté et détenu à la SRI depuis cette date, a été libéré jeudi tout simplement parce que son dossier est totalement vide".

Le général président François Bozizé avait déclaré à la fin janvier 2012 "Selon ce qui m'est parvenu, Demafouth cherchait à déstabiliser le pays. Pour une personne de son rang, vouloir couper l'ensemble des forces politico-militaires pour reprendre la lutte - au nom de quoi, je ne sais - c'est méchant".

De son côté Jean-Jacques Demafouth, également vice-président du comité de pilotage du programme de désarmement démobilisation réinsertion - DDR- avait fait savoir "On m'accuse de vouloir prendre la tête d'une fusion de trois autres rébellions mais je n'ai rien à voir avec ça",