Le Centrafrique lance un mandat d'arrêt international contre Bozizé

bozize-13.jpgFrançois Bozizé

Le Centrafrique a lancé un mandat d’arrêt international contre l'ancien président de la république François Bozizé Yangouvonda,âgé de 66 ans, renversé le dimanche 24 mars 2013, pour "crimes contre l’humanité" et "incitation au génocide" notamment, a déclaré ce vendredi 31 mai 2013 Alain Tolmo, procureur de Bangui en précisant "Depuis le 29 mai 2013, un mandat d’arrêt international a été émis contre le principal auteur François Bozizé". Le procureur Tolmo a précisé que, parmi les chefs d’accusation, figuraient également des crimes relevant du statut de la cour pénale internationale -CPI-,:"crimes contre l’humanité et incitation au génocide". De plus toujours d'après Alain Tolmo François Bozizé est aussi accusé "d’assassinats, au nombre de 22 actuellement; des arrestations, séquestrations et détentions arbitraires au nombre de 53; destruction et incendie des maisons d’habitation au nombre de 3823 pour le moment; des exécutions sommaires qui se chiffrent à 119". Le procureur a souligné "Depuis le 2 mai 2013 sur la base des informations factuelles, détaillées,précises, contenues dans les prescriptions écrites du ministre de la justice, des instructions ont été transmises au parquet général, pour ordonner l’ouverture d’une enquête contre François Bozizé Yangouvonda et autres, pour des faits ou du moins pour des chefs d’accusation multiples et lamentablement graves" en ajoutant que "d’autres mandats d’arrêt internationaux sont en cours d’émission"