Michel Amine en campagne à Paris

A 2

@centrafriqueledefi

La quarantaine passée – 44 ans – Michel Amine, père de 3 enfants,  a décidé de se lancer dans la course à la magistrature suprême.  

Le Centrafrique, pays de tous les paradoxes ? Pas un seul participant centrafricain ne savait que Michel Amine est un gendre de Didier Wangue, ancien ministre sous le régime de François Bozizé en 2004 ! Même pas Didier- Martial Pabandji, conseiller du ministre de la communication du Centrafrique qui  a donné de la voix "M Amine, on ne sait pas qui vous êtes et d'où vous venez, et comment vous avez cette fortune !!!" La question mérite d'être retournée à son auteur.

L’UNDP pensait rassemblée près de 400 personnes. Une petite centaine de centrafricains de la disapora avait fait le déplacement jusqu’au Méridien porte Maillot à Paris. Seul problème : le manque d’information et de diffusion.

"Révolution verte et ouverture"

Michel Amine affirme haut et fort "je suis pour la révolution verte et l’ouverture". Sa priorité est le développement de l’agriculture  et l’élevage. Michel Amine souhaite le redémarrage  des plantations de café – tabac – cacao et coton et que le Centrafrique soit de nouveau côté à  bourse du marché mondial.

Michel Amine estime que le centrafricain a "besoin d’un tuteur"  dévoilant au cours d’un échange hors tribune "s’il est élu président de la république  il nommera des ministres français blancs et des français blancs à des postes clés" afin d’assurer la formation des futurs cadres centrafricains.

Michel Amine n’a pas hésité à répondre concernant le sujet de son aisance finançière  "Je vis en Occident et vous devez savoir qu’il existe Tracfin. Je suis consultant pour différents groupes industriels dans le secteur de l’armement et qu’il est tenu au secret défense. Dans le secteur de l'armement on brasse très rapidement de gros montants ". En attendant dans la salle un centrafricain s'est levé en criant: " En Centrafrique on est pauvre et on aime pas les personnes qui ont beaucoup d'argent."

20

@centrafriqueledefi

"Communication et jeunesse"

Michel Amine a souligné que "s’il était à la place du pouvoir de transition il  prendrait appui sur la communication en organisant des états généraux dans l’ensemble  des départements ministériels pour rendre public les maux qui gangrènent le développement du Centrafrique"  ajoutant  "Depuis son indépendance, le Centrafrique  a été dirigé par des militaires qui ont confondu la gestion de l’état à la gestion d’une caserne" expliquant le non développement du Centrafrique. Michel Amine a martelé "qu’il était défavorable à la gabegie,  contre le tribalisme et aucune grâce présidentielle".  Il est indispensable d’instruire la jeunesse afin qu’elle se prenne en main. A ce jour l’éducation nationale est inexistante  - clin d’œil à Gisèle Bedan, bombardée ministre de l’éducation nationale, alors qu’en janvier 2014 elle était simple "pionne" dans un collège dans le département des Yvelines en France…. -

Que cela soit sous le régime d'Ange-Félix Patassé, de François Bozizé ou de Catherine Samba-Panza  "nous n’avons pas un président, mais 100 présidents car les enfants et autres membres de la famille se considèrent comme président " a insisté Michel Amine.

"Il faut une rupture avec les hommes du passé, de Bambouti à Gordil, les centrafricains qui vivent sur cette partie du territoire ont été abandonnés à un terrible sort. Ils s’expriment en anglais et se trouvent dans l’obligation de travailler au Soudan nord ou Soudan sud afin de subvenir au quotidien" toujours d'après le président de l'UNDP. Michel Amine a martelé qu’il est indispensable de s’occuper de l’ensemble du territoire et pas seulement de Bangui.  "A ce jour le Congo Brazzaville s’installe et empiète sur notre territoire, cela n’est pas inacceptable".

Répondant au sulfureux Bienvenu Guinon, Michel Amine a été catégorique dans ses propos à la tribune "l’ancien premier ministre Anicet Georges Dologuélé a vendu la robe du couronnement de Catherine Bokassa, patrimoine de l’état du Centrafrique, pour un montant de 36 milliards de Fcfa. Souci ? Aucune trace d’argent en Centrafrique !. Bienvenu Guinon en a profité pour "vendre son projet de sécurité routière et déclaré qu'il était disponible pour être candidat à la députation....

En tant que président de parti politique, Michel Amine a sollicité un passeport diplomatique, qui lui a été refusé.

Michel Amine devrait être à Bangui  début novembre 2014.  L'union nationale pour la démocratie et le progrès - UNDP présentera des candidats  aux élections législatives. A suivre…

I.C.